www.chenebault.com

MS 760 PARIS

NB : Les photos suivantes font moins de 50 k,
mais vous pouvez souvent cliquer dessus pour les avoir en meilleure qualité.

Trouvez ci-dessous les documents, classés chronologiquement,
en ma possession sur cet avion quadriplace de liaison et de travail de 1954,
avion souvent considéré comme le premier jet d'affaire du monde.

Voir aussi les pages 7b et 8a de cet article (externe notre site,
mais en considérant que le PARIS fut initialement équipé de MARBORÉ II de 400 kg de poussée)
ainsi que ce site spécialisé AVIONS LEGENDAIRES.
Tous les documents suivants sont issus de nos collections familiales.


Carte postale du MS 760 au dessus de l'Arc de triomphe de Paris


La fiche technique (tirée des plans suivants)


2 plans de cet avion en 1955 (plus de 100 k)




Le mémoire de performances N21 de cet avion en avril 1955
(cliquez dessus pour le télécharger en format d'échange pdf 3,9 M)


Le PARIS fait l'objet des couvertures de la presse spécialisée
en particulier ce 9 mai 1955 d'ouverture du 21e Salon International de l'Aéronautique


Extraits de la brochure BIGORRE de 1955
afin de récolter des fonds pour les oeuvres de la région

Cliquez sur la photo pour accéder au document (pdf de 4 pages, couleur, 5415 k)

Transcription d'extraits des p3 et 4
[...]
Grâce à la disposition du "Fleuret" en côte à côte le Bureau d'Etudes de Puteaux a dérivé de celui-ci un quadriplace de liaison rapide, le M.S. 760 "Paris" qui possède les mêmes réacteurs et pratiquement la même cellule.
A la suite d'essais très réussis et d'un certain nombre de démonstrations de liaisons rapides telles que Paris-Alger en 2 h. 30', le M.S. 760, appareil qui n'a actuellement aucun équivalent au monde, a suscit un intérêt tellement vif à l'étranger et en particulier aux Etats-Unis, que la Société Beech Aircraft a signé avec la Société Morane-Saulnier un contrat d'option de licence et assure à ses frais, la présentation de l'appareil en Amérique et au Canada. Cette démonstration aux Etats-Unis d'un matériel français aux frais d'une Société américaine, est un évènement unique, à lui seul, prouve la valeur de ce matériel.
[...]
Au sujet de Beechcraft, voir aussi le Bonus plus bas dans cette page...





Maquette du MS 760 PARIS au Salon du Bourget de mi juin 1955


Pub dans la revue "TECHNIQUE ET SCIENCE AÉRONAUTIQUE 1 1956"
(totalité de la page 57)


PRESSE MOINS SPÉCIALISÉE
Un article plaidoyé sur le développement du transport aérien en juin 1956
Cliquez sur la photo pour le télécharger (pdf de 3 pages, couleur, 645 k)


Légende de cette photographie du MS-760 :
AVEC LE BIREACTEUR Morane-Saulnier que voici, nous sommes décidément très loin
du monoplace du sportif. Il est entièrement métallique.
Son fuselage, en deux morceaux, est assemblé par 6 boulons seulement.
Son poids n'atteint pas 2 tonnes et ses turboréacteurs, de 400 kg de poussée chacun,
lui permettent une vitesse de 650 km / h.
Déjà présenté aux U. S. A., il semble appelé à un bel avenir.


Le MS 760 s'expose au Salon de l'Aéronautique






Georges CAILLETTE fait visiter le MS 760 PARIS du Shah d'Iran en 1958,
premier avion de série, avant son départ pour Téhéran le 15 juillet ;
on peut d'ailleurs constater que les armes impériales sont masquées sur la dérive
(diapositives familiales)


Les voeux en décembre 1960 du pilote de cet avion du Shah d'Iran


Anecdote avec le MS 760 PARIS du Shah d'Iran

Extrait de la page 84 du livre "Mémoires" de Farah Pahlavi (2003, xoeditions.com) :
[...]
Un jour, il m'invita à prendre place à son côté dans un petit jet. Il était très bon pilote, cela se savait. C'était un avion français, un Morane-Saulnier de quatre places, et je crois me souvenir que la princesse Shahnaz se joignit à nous. Il nous fit survoler Téhéran, puis nous grimpâmes au-dessus des sommets de l'Alborz, c'était féerique, pour piquer soudainement sur un lac de barrage, le Sefid-Roude, qu'il souhaitait me montrer et où mon oncle Saadi travaill ucoup de vent dans cette région, mais j'étais totalement insouciante du danger ! Au retour, alors que l'aéroport était bien visible, il se mit curieusement à reprendre de l'altitude et à décrire des cercles au-dessus des faubourgs de Téhéran. Il paraissait détendu, comme un homme peu pressé de retrouver ses affaires. Finalement, il me demanda d'actionner une commande qui était placée entre nous, de  pomper , et je m'exécutai sans demander la moindre explication, absolument inconsciente de la situation dans laquelle nous nous trouvions. Quelques minutes plus tard, il entama les manuvres d'approche et nous posa au sol avec légèreté. Je vis alors avec surprise que la piste était encombrée de voitures de pompiers et que plusieurs ambulances, gyrophares en batterie, patientaient également.
- Il s'est passé quelque chose de particulier ? m'enquis-je.
- Le train d'atterrissage ne descendait pas, me dit-il très tranquillement, c'est vous qui avez sorti les roues manuellement. Tout va bien, descendons si vous voulez.
[...]


Le quadriplace de liaison MS 760 Paris à 2 turboréacteurs

Tableau de la page 66/67 du "S&V AVIATION 1961" :
Envergure : 10,15 m
Longueur : 10,22 m
Poids total : 3 850 kg
Moteurs : 2 turboréacteurs Turboméca Marboré II de 400 kg de poussée
Vitesse maximale : 640 km/h
Observation : Biplace d'entraînement ou quadriplace de liaison. Aile basse. Cabine pressurisée et conditionnée. En version d'appui tactique pourrait emporter 1 canon de 30 mm, roquettes, bombes. Plafond de 10 000 m. Autonomie de 2 000 km avec des réservoirs supplémentaires.

Page 68a : [...] Dans le même temps, Morane-Saulnier poursuivait sans éclat, à raison de 4 unités mensuelles, la construction de son "Paris" qui, si l'on se base sur le rapport des commandes étrangères aux commandes nationales, représente le plus grand succès commercial d'après-guerre. En effet sur les 317 appareils prévus à la fin juin 1960, 40 seulement étaient destinés aux forces françaises. Tous les autres appareils sont destinés à des clients étrangers, civils et militaires. L'Argentine en a assemblé 48 unités dans ses ateliers de Cordoba, et l'on prêterait au Brésil l'intention de faire de même avec une série de 100 appareils.  [...]


Timbre postal à 3 Francs du MS 760 PARIS (de 1960)




Il existe aussi une version à 300 anciens francs de 1957 par le célèbre graveur Pierre GANDON


Et la photo qui a servi à faire ce timbre


Une Carte Postale du Musée Postal avec le timbre du PARIS aussi


Autre carte postale dessinée du MS 760 dans les nuages



 


MS 760 PARIS N1 en vol en octobre 1991
Premier exemplaire de série du biréacteur de liaison équipé de 2 MARBORÉ VI J TURBOMECA.
Photographié au cours d'un vol de réception après une visite d'entretien majeur en octobre 1991.
Il avait effectué son premier vol aux mains de Jean CLIQUET en janvier 1958, 34 ans plus tôt...
Belle carrière !



 


La Fiche Technique du MS 760 PARIS
retrouvé dernièrement dans une nouvelle boîte en déménageant
Cliquez dessus pour la télécharger (pdf de 2 pages, couleur, 4379 k)

 


Bonus : Comment transformer un PARIS en BEECHCRAFT, vous en rêviez,
et bien cliquez dessus pour télécharger le Service Record (pdf de 19 pages, couleur, 8098 k)

 


Un peu de pub sur le MS 760 PARIS pour finir







 

Présentation de la société anonyme MORANE-SAULNIER
dans "L'INDUSTRIE AERONAUTIQUE FRANCAISE" de 1961

avec le MS 760 PARIS de cité dedans

 

Pour en savoir plus voir ce livre de pierre PARVAUD "LE MS 760 PARIS" :

 





Mise à jour du 28-03-2019